Château de Vittel

Domaines des Von Frayner de Sparte
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand réjouissance rime avec noces

Aller en bas 
AuteurMessage
Romain

avatar

Nombre de messages : 148
Localisation : Vittel
Emploi/loisirs : Serviteur et cocher
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Quand réjouissance rime avec noces   Mar 23 Oct - 3:00

[Veille du mariage, à l'aube]

Le serviteur avait débuté sa journée aux aurores, c'était le grand jour demain et il tenait à ce que tout soit parfait, la Duchesse le méritait bien. Elle avait connu trop de malheurs, trop de douleurs, les serviteurs du Château l'avaient vu triste et se réjouissaient désormais de la savoir heureuse mais pas uniquement... déjà la domesticité pensait aux délicieux restes du mariage qu'ils se partageraient ! Surtout que l'Échanson impérial était en charge du repas de noces !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain

avatar

Nombre de messages : 148
Localisation : Vittel
Emploi/loisirs : Serviteur et cocher
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Quand réjouissance rime avec noces   Jeu 25 Oct - 2:26

[Veille du mariage, fin de la journée]

Romain n’avait pas cessé de courir depuis le matin. Plusieurs tables étaient désormais dressées, autant celles des convives que celles qui serviraient à la disposition des somptueuses victuailles commandées auprès de l’Échanson Impérial. Toutes les tables avaient été recouvertes de riches tissus bordeaux cousus de galons d’or, une petite fortune à elles seules. Les tables réservées aux invités formaient un U et des bancs avaient été placés sur le pourtour extérieur, l’intérieur étant réservé à l’animation de la soirée, des ménestrels y prendraient place pendant le banquet. Pour le confort des convives, de longs coussins bourrés de plumes et recouverts de damas avaient été déposés sur les bancs.

Des tapisseries avaient été ajoutés à la décoration déjà somptueuse de la salle de bal et un peu partout, on pouvait admirer les blasons des invités tous disposés en évidence avec un chandelier en dessous pour bien les éclairer le moment venu. Vu la saison, les fleurs s’étaient fait rares, aussi des bouquets de diverses plantes qui avaient été coupées et séchées en saison, devenaient décoration surréelle en cette fin d’octobre.

Le serviteur fit quelques pas vers l’arrière, observa la disposition et fit signe aux serviteurs de se retirer. La préparation serait finalisée le lendemain…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain

avatar

Nombre de messages : 148
Localisation : Vittel
Emploi/loisirs : Serviteur et cocher
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Quand réjouissance rime avec noces   Mar 30 Oct - 7:28

[Journée du mariage]

La Duchesse était partie la veille pour Strasbourg avec les enfants. Ils seraient de retour avec les invités après la cérémonie. Tout était désormais prêt, il ne restait que les victuailles à disposer mais ce ne serait que lorsque les convives seraient là.

Romain inspectait tout en détail, il savait que l'Echanson Impérial passerait tout en revue et il souhaitait que la tenue de la maison de la Duchesse soit à la hauteur. D'un air satisfait, il alla vers la Cour d'honneur pour se tenir prêt à accueillir les invités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eudes Von Strass

avatar

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Quand réjouissance rime avec noces   Dim 11 Nov - 19:59

Aujourd’hui, c’était un jour qui était effectivement très spécial. Deux cœurs se sont réunis en la Chapelle Sainte-Hélène et c’est ainsi que la Duchesse Jade et son homme Ezequiel ont décidés de ne faire plus qu’un devant le Très-Haut, le Tout-Puissant Divin, le seul à qui nous devrons rendre des comptes pour rentrer dans le Paradis Solaire.
Alors que c’était une cérémonie grandiose, officiée par un éminentissime où diverses personnes de différentes classes sociales pouvaient se côtoyer, c’est ainsi que Eudes, un très beau jeune homme, dû arriver le premier à la Salle de Réception du Château de Vittel afin de préparer la salle et le buffet qu’il avait été convenu quelques semaines plus tôt.

Sur place, jetant alors son regard sur cette salle, Eudes prit quelques instants à lui pour réfléchir comment il allait disposer ce qui était alors prévu. Venu avec sa première et deuxième Brigade Impériale de Cuisine, composées d’un Chef de Cuisine alors chargé d’assumer la responsabilité de l'ensemble de la cuisine, d’un entremétier chargé des potages, des légumes, des plats aux œufs et des pommes de terre, d’un garde-manger chargé de l'apprêt de la viande crue, de la volaille, des poissons et de confectionner les plats froids, d’un rôtisseur chargé de tous les mets rôtis : viande, gibier, volaille et poisson, d’un saucier chargé des sauces, d’un pâtissier chargé des desserts, des pâtisseries, des compotes, salades de fruits et des glaces et d’un commis chargé des découpages des légumes et viandes, c’est aussi accompagné d’une Brigade Impériale de Salle, composée du Premier maitre d’hôtel, du maître d’hôtel de Carré, d’un Premier chef de rang, d’un chef de rang, d’un demi chef de rang, d’un commis de rang, d’un commis débarrasseur, d’un trancheur, d’un chef sommelier et d’un sommelier que le jeunot essaya de tout organiser et au poil près.
Commençant par la salle.

- Allons donc, un peu plus de nerfs s’il vous plaît !
- Bien, Baron. Tous crièrent en chœur.

Effectivement, c’était dans un endroit magnifique que l’Echanson Impérial devait travailler. Toutes les tables avaient été recouvertes de riches tissus bordeaux cousus de galons d’or et les tables réservées aux invités formaient un U. Alors placés la veille par les domestiques de la Duchesse de ses lieux, c’était comme un devoir pour lui de tout vérifier. Que tout soit parfait.
En compagnie de son Premier maître d’hôtel.


- Il va falloir aller vite. Nous avons que peu de temps avant que les invités arrivent.

Lui souriant alors et ne laissant pas ce Premier maître d’hôtel lui répondre. Passant par la table d’honneur, faisant le tour des tables des invités, le jeune Grand Officier de la Maison Impérial veilla à ce que les nappes ne soient pas froissées, que les assiettes et les couverts soient correctement bien placés et que tous les éléments décoratifs qui accompagnent la table ne soient pas gênants à la qualité et au confort des invités lorsqu’ils viendraient à dîner. Tout devait être parfait, c’était un jour où de très grandes personnes allaient pouvoir se rencontrer et la qualité d’un service impérial ne devait en aucun cas être remise en cause surtout que la souveraine impériale viendrait en ses lieux. Wouhhaaaaou.

- Bien, tout est parfaitement parfait. J’adore ! Tout objet est là où il le faut, tout est propre, rien ne peut donc entraver à l’émerveillement de nos invités. La duchesse et son nouveau mari seront contents et c’est la seule chose qui pourrait me contenter.

Souriant à nouveau, cette fois-ci il laissa l’officier qui l’accompagnait dans cette lourde tache lui répondre.

- Vous verrez, Messire l’Echanson Impérial. Tout se déroulera pour le mieux et ma brigade et moi-même sommes prêt pour assurer le grand service.

Acquiesçant de la tête, il laissa enfin ses professionnels faire ce qui avait encore à faire avant de se diriger vers les cuisines du château, l’essentiel pour une soirée réussite.

- Alors messires ? Criant en Cuisine. Nous n’avons plus beaucoup de temps et tout doit être fini dans l’heure qui suit.

Puis, se grattant la tête.

- Celui qui sera la cause du dépassement de notre délai, je lui ferais trancher la tête. Cela sera un bon divertissement pour les invités de la Duchesse et seul notre Chef de Cuisine sait à quel point nos couteaux peuvent être tranchants !

Sans perdre de temps, vu que le temps était compté, le Baron de Coussey passa derrière les différents officiers de son office pour vérifier que tout se passait pour le mieux. Que chaque aliment soit finement bien découpé. Que chaque aliment soit bien assaisonné. Que chaque aliment soit, au final, bien traité.

- Rajoutez un peu de sel. Dit-il à l’entremétier.

Puis.

- Pour le Cygne, il manque un peu de cuisson. A peine plus et ce serait meilleur. Dit-il au garde-manger.

Souriant, venant ensuite goûter une petite gourmandise.

- Elles sont parfaites ! Dit-il, cette fois-ci, au pâtissier.

C’est ainsi qu’il fit la même chose pour tous les officiers qui étaient à ses ordres.
Alors presque arrivé à la fin de toutes préparations, il décida de se réunir avec le Chef de Cuisine et le Premier Maître d’hôtel dans un coin qui était plutôt tranquille et agréable avec tout le brouhaha qu’il y avait en cuisine. Face à eux, il rouvrit le parchemin où était consigné le menu qu’il avait préparé avec la maîtresse des lieux, celle qui s’était mariée à la Chapelle Impériale, édifice religieux très important.


- Messires, nous voilà enfin arrivé à la fin de la première partie de notre mission pour ce jour. La préparation.

Regardant d’abord le Chef de Cuisine. Rappelant le menu.

- Donc nous aurons en entrée, une assiette de Foie-Gras du Périgord accompagnée d’une petite salade de tomate.
Ensuite, nous servirons du Cygne et du Paon, accompagné d’une sauce à base de vinaigre additionnés de fines herbes. Et ceux qui auront encore faim et qui en demanderont encore, nous pourrons servir du Cerf. Il parait que c’est bon. Pour manger, nous mettrons des corbeilles de pains de bouche à la châtaigne de Vittel. Si les vieux et les plus jeunes ne peuvent mâcher, nous servirons de la bonne soupe.
Et pour finir, nous servirons des tas de choses. Tout d’abord du fromage frais et sec, pour rafraîchir l’estomac, puis ensuite nous en viendrons au dessert avec les tartes au flan, rissoles aux fruits secs et au miel, du pain perdu, des fruits confits, des dragées en grain de coriandre de Sicile, des fruits comme du raisin et des figues venues d’Italie, du nougat, des pâtes de fruits et du sorbet au miel et sirop de fruit pour ceux qui auront chaud.


Puis.

- Tout est bon ?

Sans attendre, il s’adressa cette fois-ci au Premier Maître d’hôtel.

- Nous diviserons donc le repas en cinq (5) parties. Quatre (4) services puis le boute-hors.
Pour le premier service, nous servirons l’entrée.
Pour le second service, nous servirons les viandes qui auront finis de cuire à la broche.
Pour le troisième service, nous servirons les entremets.
Pour le quatrième service, nous servirons le fromage ainsi que le dessert.

Et pour finir ce fameux repas, avec le boute-hors, nous proposerons aux invités avant les festivités des plantes ou épices pour la digestion du repas.


Souriant puis se retournant.

- Parfait. Miiiichiel ?
- Oui, Baron ?
- Prévenez le domestique Romain que nous sommes prêts.

Et pour finir.

- Et je veux une équipe assignée à la boisson ! Nous devons faire plaisir aux invités. Nous servirons du vin blanc, du Cognac, du bon vin, du kirch de Fougerolles, de l’hypocras, de la cervoise, du cidre et même du lait d’amende lors du quatrième et dernier service. Sans oublier de l’eau, il nous faut de la bonne eau de Vittel ! Un sacrilège de ne pas y avoir pensé plus tôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Mère du Duc
Mère du Duc
avatar

Nombre de messages : 1653
Age : 26
Localisation : Au lit
Emploi/loisirs : À la retraite
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Quand réjouissance rime avec noces   Mar 13 Nov - 3:25

Ils étaient mariés ! Après les échanges de serment, le baiser et qu'Uriel les ait déclaré mari et femme, les nouveaux époux avaient pris le chemin de Vittel. Jade, heureuse, sereine, comblée, avait passé le trajet avec Ezequiel, Maximilien et Mathilde, tout sourire, tendre et aimante, câlinant les enfants, embrassant délicatement son époux.

À leur arrivée, les serviteurs formèrent un rang d'honneur pour accueillir les nouveaux mariés, le couple de même que les petits se rendirent immédiatement à la salle de bal et Jade ne put que remarquer les fines effluves qui vinrent chatouiller ses narines alors qu'ils passèrent près des cuisines. Un véritable bataillon y semblait à l'oeuvre !

La salle de bal, déjà somptueuse en temps normal, prenait des airs de fête grandiose. La flamboyante duchesse, au bras de son époux, se dirigea vers le Baron de Coussey, également Échanson Impérial.


Eudes ! Cela me parait tout simplement splendide ! Je vous remercie de votre excellent travail ! Il me tarde de goûter ce que vous avez concocter !

Difficile d'être plus enthousiaste ! La jeune femme visiblement au comble de la joie, attendit qu'il lui indique les sièges prévus pour eux et surtout... l'arrivée des invités.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eudes Von Strass

avatar

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Quand réjouissance rime avec noces   Sam 24 Nov - 23:31

Eudes était très content de voir la duchesse de Pompey arriver. En effet, son amie et mère de ses cousins était enfin mariée et ce n'était que pur bonheur pour cette famille. Esquissant un sourire à Jade et à son nouveau mari qui était à son bras, Eudes s'inclina légèrement en signe de salutation et de respect.

- Comment dois-je vous appeler maintenant ?

Riant.

- Sachez que ce fut un réel plaisir pour moi de vous faire concocter de merveilleux petits plats.

D'un léger mouvement de bras, Eudes fit signe de le suivre afin de les emmener à leur table d'honneur qui était particulièrement décorée pour ce nouveau couple.
En direction d'un valet :


- Mais qu'attendez vous ? Apportez leurs du bon vin ! Que la fête COMMEEEEEEEEENCE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand réjouissance rime avec noces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand réjouissance rime avec noces
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il est vrai qu'Arkeonik rime avec décapeur thermique.
» Quand audition rime avec confession....
» Quand Solidarité rime avec Imbécillité !
» Protestation car je suis bète et je comprend rien
» [RP] Présentation du Mécénat Ducal de mars 1456

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Vittel :: Domaine du Duché de Vittel :: Château de Vittel :: Le Château - quartiers communs :: Salle de Bal-
Sauter vers: