Château de Vittel

Domaines des Von Frayner de Sparte
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cours de Jade du 2ème niveau à l'université de Belrupt - CaC

Aller en bas 
AuteurMessage
Jade
Mère du Duc
Mère du Duc
avatar

Nombre de messages : 1653
Age : 26
Localisation : Au lit
Emploi/loisirs : À la retraite
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Cours de Jade du 2ème niveau à l'université de Belrupt - CaC   Mar 1 Mai - 22:27

Extrait de mon cours du 2ème niveau à l'université de Belrupt - ne tient pas compte des nouvelles données économiques

Commissaire au Commerce


Nous allons maintenant poursuivre avec le dernier rôle du trio économique comtal/ducal soit le Commissaire au commerce ou CaC , fonction que j'ai occupé à trois reprises.

Avec le bailli, le CaC gère l'économie du comté/duché. Il est responsable des stocks donc d'acheter les marchandises au fonctionnement du comté/duché et de vendre les excédents. Il peut établir des mandats mais ne peut y mettre que des denrées, pas d'écus. En général, les quantités et prix de rachat pour les céréales, minerais, fêtes et autres achats sont fixés par le CaC.

Examinons maintenant les différentes activités

Minerais
Comme nous l'avons vu avec le cours sur le CaM, la pierre et le fer sont nécessaires à l'entretien des mines, qui sont un élément essentiel de l'économie provinciale. Le fer étant également utilisé par les artisans, le CaC en vend aux mairies. Si la Province n'est pas auto-suffisante en pierre et fer, il faut en importer. Si la Province est excédentaire, c'est l'opposé, il faudra alors en exporter. Dans les deux cas, c'est le rôle du CaC qui aura déterminé avec le CaM, le stock minimum de minerais dont le Duché/Comté doit disposer en permanence. Dans ses contrats d'import/export, il devra considérer la distance et le poids de la cargaison.

Céréales
Nous avons vu que le bailli a besoin de céréales pour nourrir ses bêtes, c'est la responsabilité du CaC d'achèter le blé et le maïs et de maintenir un stock suffisant. À qui acheter ? principalement aux mairies afin de soutenir l'économie locale. Si les mairies ne peuvent soutenir les quotas demandés, alors le CaC peut voir à une importation. Est-il préférable d'acheter du blé ou du maïs ? La rentabilité dépend du prix d'achat de chaque céréale. Il faut également prendre en compte le nombre d'emplois induits par type de culture.

Nous avons vu lors du cours sur le bailli comment optimiser les naissances d'animaux de même que le calcul de la rentabilité lors du devoir. Je reviens donc sur la formule : % de rentabilité = (vente - achat) / achat * 100

Le prix de vente des animaux du cheptel est le même partout. Celui-ci est lié aux prix des céréales soit de 15 écus pour le blé et de 4 écus pour le maïs. Ainsi, chaque céréale achetée sous ce tarif est un bénéfice. Pour un calcul de la rentabilité de notre cheptel, nous n'avons qu'à appliquer cette formule. Si j'achète mon blé à 12 écus, comme je le faisais en Franche-Comté, ma rentabilité était de (15 - 12 ) / 12 * 100 = 25%

Frais de bouche
Un Comté/Duché consomme quotidiennement 20 repas en frais de bouche. C'est le Comte/Duc qui donne les ordres aux serviteurs du Castel sur recommandation du CaC. En effet, c'est le rôle de celui-ci de sélectionner les denrées qui doivent être consommées. Ils peuvent être composés de n'importe quels aliments cependant ils ne sont pas tous égaux entre eux, un repas équivaut à un des éléments suivants :
- 1 morceau de viande
- 1 poisson
- 2 bouteilles de lait
- 2 légumes
- 2 fruits
- 3 miches de pain
- 6 sacs de maïs

Les 20 repas d'une journée pourrait être composés ainsi par exemple ; 5 viandes, 5 poissons, 10 légumes et 15 pains.

Que se passe-t-il si le Duc oublie de donner l'ordre ? Hé bien, les serviteurs du Castel font preuves d'initiative ! Ils choisiront eux-mêmes ! Je crains toutefois que tous se soient entendus sur les mêmes goûts qui sont les suivants :
1. Miche de pain
2. Fruit
3. Sac de maïs
4. Bouteille de lait
5. Poisson
6. Morceau de viande
7. Légume

Et si les stocks sont vides ? Ces mêmes serviteurs dévoués iront eux-même piger dans la caisse pour y prendre 20 écus par repas ! Il est donc évident que cela coûte beaucoup plus cher que d'acheter les denrées. En plus, cela permet de faire tourner l'économie locale.

Comment faire pour déterminer les denrées à sélectionner et à acheter ? Par le coût bien sûr !

Je vais vous donner le coût de certaines denrées et j'aimerais que vous me donniez l'ordre dans lequel selon-vous il faudrait sélectionner celles-ci.

sacs de maïs : 3,30
miches de pain : 6,00
bouteilles de lait : 8,75
légumes : 9,50
fruits : 10,00
morceau de viande : 17,20
poisson : 18,00

Jade lut les réponses des étudiants, puis prit ses notes et inscrivit au tableau.

Voici la réponse, poisson et pain arrivant ex-aequo selon l'approvisionnement et les stocks :



Ainsi donc, vous seriez portés à prendre 20 viandes par jour à ce prix. Mais quels seraient les effets sur les marchés ? Il ne faut pas non plus vider les stocks de viande qui sont utiles à nourrir la population mais aussi l'armée ! Donc, à moins d'avoir un stock conséquent, je visais à équilibrer en fonction de mes stocks. Toutefois, je prévoyais aussi les achats de la semaine en conséquence, je proposais donc mes achats en fonction des denrées les moins chères mais nous approfondirons en détail cet aspect lors de la gestion de l'inventaire.

Y a-t-il une meilleure façon de fonctionner pour la communication avec le Comte/Duc ? Tout dépend de la présence de l'un et l'autre, de la relation et de la façon de travailler. Pour ma part, je vous donne la méthode que j'utilisais à savoir que je faisais les rachats aux maires le samedi en même temps que la perception des impôts, que nous verrons également plus loin, le dimanche je faisais mes rapports hebdomadaires et je donnais alors la planification de tous les repas de la semaine du lundi au dimanche. Je lui donnais en même temps, le coût moyen par repas pour la semaine. À ce moment, le Comte avait tous les éléments en main et n'attendait jamais après moi. Il notait à son registre et moi en faisant le suivi quotidien de l'inventaire, j'étais à même de vérifier s'il n'avait pas oublié !

Fêtes de prestige
Chaque province possède un niveau de prestige allant de 0 à 5 étoiles. Celui symbolise la réputation dont il jouit en rapport à ses voisins. Un bon niveau de prestige augmente l'efficacité des armées et des fonctionnaires. La notion de prestige sera abordée davantage au niveau 3.

Afin d'augmenter son prestige, un Comte/Duc peut organiser des fêtes dans lesquelles il dépense des denrées et des écus. Ces fêtes ont lieu à chaque 10 jours. Calculer la somme à dépenser relève du défi ! Pour les écus, c'est simple, c'est le montant des écus dépensés multipliés par 1.5. Pour les denrées, le prix suit un cours mondial qui fluctue quotidiennement.

Voici un exemple de la façon de calculer les frais de prestige, dans ce tableau, on peut voir pour chaque denrée le stock en inventaire, puis le prix d'achat de la denrée. La valeur du cours mondial s'obtient par les tests que le Duc fait. Quelques jours avant les fêtes, le CaC sélectionne des denrées que le Duc pourra tester. Après le test, il donne les valeurs au CaC qui détermine les denrées qui ont les meilleurs ratios et qui sont en quantités suffisantes. Nous obtenons alors le coût total des denrées de même que la valeur pour un ratio de 1,33 qui est très bon. Le CaC va privilégier les ratios supérieurs à 1,00 dans cet exemple les fruits ont été utilisés car ils n'étaient pas utilisés ni vendus donc bien que cela abaisse légèrement le ratio, cela permet de vider les stocks pour pouvoir acheter des ressources aux villes fruitières.

Denrée Inventaire Prix achat Cours mondial Quantité utilisée Coût Valeur Ratio
Pain 984 6,00 6,40 226 1 356,00 1 446,40 1,07
Fruit 102 10,00 9,01 26 260,00 234,26 0,90
Légume 94 9,50 8,30 1 9,50 8,30 0,87
Bois 580 4,00 6,63 351 1 404,00 2 327,13 1,66
Écus 1,00 1,50 0 0,00 0,00 0
Total 3 029,50 4 016,09 1,33

Certains produits (petite échelle, grande échelle, barque, manche, rame, bouclier, poisson spécial, etc...) ne peuvent plus être utilisés pour les dépenses de prestige. Il vaut mieux tester avec une unité en cas de doute. De façon générale, le ratio pour le bois est toujours très intéressant, celui du pain tourne autour de 1,00 alors que les fruits et légumes varient entre 0,85 et 0,95. Bien entendu, ce sont des indications générales, il vaut mieux toujours tester les valeurs avant d'engager notre inventaire.

Mais quel montant investir ? Il faut savoir qu'un classement est fait entre les duchés ayant le plus dépensé par habitant. Le duché ayant ainsi dépensé la plus grande valeur gagne une quantité de prestige égale à +1,00. Le duché ayant dépensé la plus faible valeur gagne une quantité de prestige égale à -1,00. Tous les autres duchés reçoivent, en fonction de leur valeur dépensée, une quantité de prestige comprise entre ces deux extrêmes, de façon proportionnelle à leur classement.

Ainsi, donc pour maintenir le niveau de prestige de la province, il faudra déterminer une somme en la testant. Par exemple, lorsque j'étais CaC en Franche-Comté, j'avais noté qu'avec un investissement de 3 500 écus, on perdait une demi-étoile, qu'avec 4 500 écus on la regagnait et avec 4 000 écus nous étions stables. Il est donc important de savoir combien d'étoiles le Comté/Duché souhaite conserver pour déterminer ce montant. Fait à noter ; il s'agit de la valeur et non du coût !

Avez-vous des questions sur le prestige ?


(en cours de rédaction pour la suite)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cours de Jade du 2ème niveau à l'université de Belrupt - CaC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maitre-picoleur, pandawa au marteau [niveau 199]
» Yeh, projet de pandawa feu terre CC au niveau 90
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» Panda Terre niveau 100-101
» Kuma, pandawa feu niveau 113 (poing enflammé, rhon, rhumes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Vittel :: Domaine du Duché de Vittel :: Château de Vittel :: Le Château - quartiers communs :: Économie-
Sauter vers: