Château de Vittel

Domaines des Von Frayner de Sparte
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand une Duchesse se fait poutrer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade
Mère du Duc
Mère du Duc
avatar

Nombre de messages : 1653
Age : 25
Localisation : Au lit
Emploi/loisirs : À la retraite
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Quand une Duchesse se fait poutrer !   Lun 12 Déc - 20:38

Dès que la Duchesse eut repris conscience, elle ne cessa d’harceler son cousin pour qu’il ramène à Vittel, qu’elle voit ses bébés. La requête était certes égoïste mais la jeune femme avait besoin de voir ses enfants pour s’accrocher à la vie. Jade, déterminée selon ses habitudes, se montra tant et tant insistante auprès du médecin major de l’Ost, qu’elle fut finalement déclarée en état d’être transportée. Elle devint fébrile à l’idée de retourner chez elle et de cajoler ses petits anges, bien que sachant qu’elle ne pourrait les tenir dans ses bras avant que les plaies soient parfaitement cicatrisées.

Le jour béni arriva finalement, le convoi fut organisé par les soins d’Edouard et la belle rousse fut confortablement installée sur une litière qui rappelait les anciens transports romains. Le trajet fut lent de Vaudemont à Vittel mais le rythme avait été imposé pour assurer le confort de la blessée. Son corps délicat avait été malmené par les lames et les nombreux bandages témoignaient de la résistance de Jade, de sa volonté à lutter pour sa vie.

La Sparte vit finalement les tours du castel et son cœur s’emballa, ses merveilles se rapprochaient d’elle ! Elle était au-delà des mots, ses yeux brillaient d’espérance, le cœur léger, Jade en oubliait la douleur. Le pont-levis s’abaissa alors qu’une multitude de serviteurs accouraient pour prendre le relais. La noble qui se montrait d’une reconnaissance sans borne envers son cousin pour l’avoir ramené auprès des siens, lui serra la main en lui déclarant


Edouard, je ne cesserai jamais de vous remercier de votre sollicitude à mon égard. Vous êtes venus jusqu’en Lorraine et à l’Ost pour me conduire jusqu’à mes enfants qui sont tout pour moi. Jamais je ne l’oublierai !

La noble se dit qu’elle écrirait aussi à son frère qui s’était montré fort inquiet à son sujet dès qu’elle aurait un peu de calme. Elle fut rapidement transportée dans une chambre plus accessible où elle serait entourée de tous les soins alors qu’un garde se chargeait de prévenir Alarwen, qui avait été avisée auparavant du retour de la Duchesse, que ses services seraient plus qu’utiles.

Elle fut délicatement déposée sur le lit d’une des chambres du rez-de-chaussée de l’aile nord, une chambre sommairement aménagée mais qui demeurait cent fois mieux que le petit lit de l’Ost, où dissimulée partiellement derrière un paravent, elle partageait la pièce tout de même avec les soldats massacrés en même temps qu’elle.

Une fois, les serviteurs sortis, Rothrude s’occupa de sa maîtresse avec diligence et compassion, la lavant avec soin, sans trop la bouger, évitant les plaies, pestant contre les marauds qui avaient osé levé la main sur une jeune mère puis la revêtit d’une longue chemise en tissus fins, entièrement lacée jusqu’au ventre ce qui faciliterait le travail de la guérisseuse. Le bras gauche de Jade parvenait à se mouvoir modestement mais sa jambe supportait mal son poids, cédant rapidement par manque de force, les blessures à son abdomen et dans le dos avaient été profondes mais fines, ce qui expliquait sa résistance à l’assaut. La servante allongea la Duchesse le plus confortablement possible, la recouvrit d’un drap puis se retira légèrement pour laisser la place à l’apothicaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alarwen

avatar

Nombre de messages : 99
Emploi/loisirs : apothicaire et guérisseuse
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Quand une Duchesse se fait poutrer !   Jeu 15 Déc - 13:54

Alarwen, qui avait été prévenue de l'arrivée de Jade et de son état par son confrère qui l'avait prise en main après son attaque, avait tout préparé et était prète à intervenir.
Quand Rothrude vint la chercher elle l'avait sentie venir depuis un moment et elle était sur le pieds de guerre.
Elle prit ses affaires et suivit la servante jusqu'a sa maîtresse.
En route elle ne pouvait empêcher son esprit de se répéter

Quelles misères s'abattrons encore sur cette famille? Pourquoi le sort s'acharne-t-il sur les plus braves?

Quand elle arriva auprès de Jade, elle fit une prière en silence pour que tout aille bien. Elle l'examina doucement avec l'aide de Rothrude.
Des coups avaient été portés et des lames avaient percé, sur les bras, à l'abdomen, et dans le dos. Le corps de la jeune Duchesse était profondément meurtri et celle ci, bien que résistante, poussait des gémissements de douleur.

Je vais vous donner une tisane sédative Madame, pour que vous ne souffriez pas pendant les soins. Si tout se passe bien vous vous réveillerez demain et toute votre douleur aura disparue.

L'apothicaire s'était assise à ses côtés, lui tenant une main et écartant ses cheveux roux sur son front, collés par la sueur que provoquait la fièvre, et la douleur. Elle la regardait avec cet air maternel qu'elle avait avec Mun, et avec Flavien. Quand elle sentit qu'une larme coulait sur sa joue, elle l'essuya brèvement.

Quelle folie vous a donc poussée à partir aussi vite? Que seraient devenus vos enfants si le ciel ne vous avait épargnée. Heureusement vous êtes vivante et je vais faire tout mon possible pour que vous le restiez.

Alarwen demanda à Rothrude de faire bouillir de l'eau pendant que dans son mortier, l'apothicaire broyait des fleurs de lavande, des fleurs d'oranger, du tilleul, du romarin, de la mélisse, du houblon, de l'aspérule et une racine de valériane. Elle ajouta aussi une minuscule pincée de poudre d'Aconite. Elle fit infuser le tout qu'elle donna a boire à Jade.

En attendant que la Duchesse s'endorme, l'apothicaire demanda à Rothrude d'aller lui chercher des compresses de tissus et des linges propres, pendant qu'elle préparait un onguent de feuilles de plantain pour arrêter le saignement, une infusion de fleurs de soucis pour désinfecter, et le Vin d'aigremoine pour aider la cicatrisation.
Elle prépara aussi une infusion de Colchiques, qu'elle appliquera en compresse à la fin de ses soins pour calmer les douleurs de la jeune dame lorsqu'elle se réveillera.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rothrude

avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Vittel
Emploi/loisirs : Servante dévouée et fidèle
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Quand une Duchesse se fait poutrer !   Jeu 15 Déc - 16:13

Rothrude qui attendait bien sagement les instructions de l’apothicaire, se fit discrète pendant qu’elle l’examinait. Relevant la chemise de sa maîtresse pour dévoiler le corps blessé de celle-ci à Alarwen afin qu’elle la soigne. La servante était outrée de ce que les vilains brigands avaient osé faire à la Duchesse, elle qui avait si souvent pris soin d’elle, de voir son corps ainsi brutalisé lui fit un choc. Cela ne serait jamais arrivé si le Duc avait été de ce monde, il l’aurait sûrement raisonné, lui seul y parvenait, il l’aurait empêchée de se jeter ainsi tête première contre une armée deux fois plus nombreuse, brandissant son épée, en première ligne avec les soldats. Elle, si délicate, portant armure, bouclier et épée au combat… la servante secoua la tête, la Duchesse n’avait prouvé que sa volonté était plus forte que son corps…

Rothrude releva la tête à la demande de la guérisseuse et s’occupa de faire bouillir l’eau, lui apportant une fois fait avant de se diriger vers les coffres où les linges étaient rangés. En lui amenant les tissus nécessaires aux compresses, elle observa avec curiosité les mélanges dans le mortier, trouvant agréable l’arôme qui s’en dégageait, vainquant un peu chaque jour, sa crainte des soins qu’apportait l’apothicaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Mère du Duc
Mère du Duc
avatar

Nombre de messages : 1653
Age : 25
Localisation : Au lit
Emploi/loisirs : À la retraite
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Quand une Duchesse se fait poutrer !   Jeu 15 Déc - 17:26

Jade parvenait à ne pas trop souffrir lorsqu’elle demeurait sagement allongée… toutefois le terme même de « sagement allongé » était compliqué avec une femme aussi active qu’elle ! Elle était résistante et déterminée mais parfois surévaluait ses forces, se basant sur sa volonté à vouloir faire avancer les choses. Elle avait beaucoup écrit, tenté de faire avancer les choses mais elle dépérissait à ne pas voir ses enfants, certes la Sparte ne niait pas qu’une partie d’elle avait souhaité rejoindre Flavien au Paradis Solaire mais ses anges avaient besoin d’elle. C’est ainsi qu’elle supplia son cousin Edouard de la ramener alors que, inquiet, il s’était rendu à son chevet à l’hospice de l’ost.

Chaque fois qu’on la déplaçait, la jeune femme serrait les dents, fermait les yeux et malgré elle, des gémissements s’échappaient de ses lèvres, la douleur, bien que moins vive, n’en demeurait pas moins réelle. Et lorsque Alarwen dut l’examiner, les positions prises la firent à nouveau souffrir. Ne disant pas un mot pendant que l’apothicaire la sermonnait de façon maternelle la main sur son front.

Ses pensées s’envolèrent vers sa famille… sa mère si absente mais qui était venu aux funérailles, son père adoptif qui vivait reclus depuis quelques semaines, sa demi-sœur à qui elle ne parlait quasi jamais, son demi-frère Gregor qui agissait envers elle comme un grand frère protecteur et que Jade estimait et aimait beaucoup, ses nombreux cousins et cousines dont Edouard, de qui elle était le plus proche, faisait partie. Elle pensa aux von Frayner qu’on ne voyait peu. Certes, elle croisait parfois Ludwig à la Chambre des Nobles Lorrains mais cela n’en faisait pas pour autant une fréquentation assidue. Comment ses enfants pourraient-ils évoluer dans ces deux cercles si distincts ? La mort lui avait rappelé que l’existence est éphémère, que son avenir était sûrement sombre mais pas ceux de ses anges.

Elle but la décoction fabriquée par les soins de l’apothicaire, trouvant que l’air de la chambre embaumait les herbes utilisées, sentant les effets de l’élixir, sentant ses paupières lourdes se fermant malgré elle…


Merci Alarwen… merci pour tout… Je voudrais voir mes enfants après avoir dormi… je veux voir mes bébés…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alarwen

avatar

Nombre de messages : 99
Emploi/loisirs : apothicaire et guérisseuse
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Quand une Duchesse se fait poutrer !   Sam 17 Déc - 13:07

La tisane allait bientôt faire effet sur la jeune Duchesse quand elle remercia Alarwen et qu'elle lui formula le souhait de voir ses enfants à son réveil.

Je vous le promet Madame, vous ouvrirez les yeux sur le visage réjouit de vos deux petits anges. Vous serez entièrement rétablie dans moins d'une semaine, je vous en donne ma parole. Mes ancêtres veillent sur vous, ainsi que Mun et Flavien.

Puis les yeux de la Duchesse se fermèrent, et elle entra dans un profond sommeil.

Alarwen prit donc son infusion de fleurs de soucis et un linge doux, puis elle nettoya les plaies, je faisant aider par Rothrude et Gersende pour soulever et retourner la jeune Maîtresse.
Certaines plaies étaient fines mais profondes. L'apothicaire prépara un onguent de feuilles de plantain qu'elle appliqua sur les entailles avant de les recoudre. Puis elle trempa des petits morceaux de tissus épais dans du vin d'Aigremoine qu'elle appliqua dessus et qu'elle fit tenir par un bandage.

Rothrude, vous voyez ces bandages et ces compresses que je viens d'appliquer? Il ne faudra les enlever que dans trois jours, c'est important. Vous ferez la toilette de Madame la Duchesse dans son lit, pas de bain pour le moment. Je vous dirais quand je viendrais les enlever et quand vous pourrez recommencer à lui donner des bains. Je vous donnerais aussi quelque chose à mettre dans son bain.

Alarwen était contente car Rothrude l'écoutait avec attention et elle semblait s’intéresser à ce qu'elle disait, aux gestes qu'elle faisait, aux plantes utilisées.
L'apothicaire prépara une infusion de colchique qu'elle appliqua en compresse sur les bleus et les marques de coups pour en effacer la douleur.

A présent sont travail pour le moment était terminé, il ne manquait plus que Jade se réveille, et son réveil était proche.
Elle alla voir Gersende dans le couloir et lui demanda de courir voir la nourrice pour quelle emmène les petits héritiers. Celle ci arriva promptement tenant Mathilde en ses bras et Maximilien par la main. Celui ci se mit à courir quand Alarwen l'attrapa au vol en lui souriant.

Bonjour petit Aigle. Ta maman est ici mais elle est très fatiguée alors il faudra être bien sage et la laisser dormir encore quelques minutes. Tu ne devras pas crier et pas sauter sur le lit.

Alarwen se rendit compte que le petit Maximilien était encore bien jeune et qu'il ne devait pas comprendre tout ce qu'elle disait. Elle le prit dans ses bras et lui donna un baiser sur la joue avant de rentrer dans la chambre. La nourrice s'assit sur le fauteuil face au lit et Alarwen s'assit sur le siège près de la cheminée et posa Maximilien sur ses genoux, lui chantant des chansons elfiques de son enfance pour le distraire et le calmer, en attendant que Jade se réveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Mère du Duc
Mère du Duc
avatar

Nombre de messages : 1653
Age : 25
Localisation : Au lit
Emploi/loisirs : À la retraite
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Quand une Duchesse se fait poutrer !   Lun 19 Déc - 18:34

Son sommeil fut moins agité depuis qu’elle était chez elle, savoir qu’elle verrait ses enfants l’avaient apaisée. La jeune mère n’eut aucunement connaissance des soins apportés tant elle plongea profondément dans les bras de Morphée et ce n’est que le son d’une berceuse qui la sortit de ses rêves. Au début, elle bougea légèrement sans ouvrir les yeux, sentant sur son corps des courbatures et bandages qui la gênaient un peu. Mais peu à peu, son esprit se réveilla, émergeant des songes pour écouter la chanson dans une langue inconnue. Ses yeux s’ouvrirent lentement et son visage s’illumina à la vue de ses précieux chérubins ! Mathilde reposait dans les bras de la nourrice tandis que Maximilien trônait en roy sur les genoux d’Alarwen ! Instinctivement, elle ouvrit les bras, les voulant contre elle.

Mes anges !

La réaction de Maximilien fut immédiate, sa mère lui manquait et il chercha à se tortiller pour descendre des genoux d’Alarwen bien que tout petit, son caractère s’affirmait sans cesse. Il accepta de se faire aider pour aller sur le lit rejoindre sa maman qui l’accueillit dans ses bras en le couvrant de baisers. L’enfant resta blotti contre elle alors que Jade le câlinait puis lui dit avec douceur

Assis toi près de maman et nous allons donner des bisous à ta sœur !

La nourrice comprit le message et lui déposa le nourrisson dans le creux de ses bras alors que la Duchesse lui caressait le visage tendrement, son fils imita ses gestes, ce qui lui arracha des larmes de bonheur. Ses enfants étaient tout ce qu’il lui restait de Flavien et elle avait failli ne plus les revoir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand une Duchesse se fait poutrer !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand une Duchesse se fait poutrer !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Récit en retard] BOUM... Quand mon petit coeur fait BOUM !
» un geek qui se fait chier
» Quand la police se fait une partie de bowling
» Quand l'Hydre se fait printanière
» Bloqué après le match contre le cloitre sacré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Vittel :: Domaine du Duché de Vittel :: Château de Vittel :: Aile Nord-
Sauter vers: