Château de Vittel

Domaines des Von Frayner de Sparte
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade
Mère du Duc
Mère du Duc
avatar

Nombre de messages : 1653
Age : 25
Localisation : Au lit
Emploi/loisirs : À la retraite
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Sam 5 Nov - 1:36

Citation :
HRP : Les funérailles ont eu lieu à la Cathédrale de Toul le 24 Octobre 1459 et le cortège funèbre s'est dirigé vers le Duché de Vittel pour enterrer les deux disparus, le père et le fils, permettant ainsi aux parents et amis hors Lorraine de participer.


Près de la chapelle Sainte Kyrène, un cimetière familial à l'ombre des murs du lieu culte se préparait à recevoir un cortège funèbre. On y enterrait en ce 24 octobre de l'an de grâce 1459, deux Ducs de Vittel, le père et le fils qui s'était suivis dans la tombe en à peine 3 mois d'intervalle.

Le cortège suivit le chemin jusqu'à la chapelle pour ensuite franchir le petit arc de triomphe pour accéder au lieu de sépulture. Le paysage d'automne avec ses feuilles au sol rappelait la mort, le dépouillement, impression qui rejoignait le coeur des vivants en ce jour...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uriel

avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Sam 5 Nov - 6:08

Uriel invita les hommes à porter le cercueil jusque la Chapelle où une dernière bénédoiction fut donnée.

Et ainsi donc, ils se mirent en route vers le cimetière familial, là où reposaient déjà tant de défunts.

Uriel suivit le cortège funéraire, aux côtés de Jade et de sa famille franc-comtoise.
Il garda le silence de longs moments, respectant le chagrin qui la frappait.



[Au Cimetière]

Mais voici que venait un des moments les plus durs et émouvants du sacrement :

Nous allons maintenant devoir conduire Mun et Flavien là où leur corps terrestre reposera à jamais.

Regardant les personnes commises à cette tâche, il les invita à transporter le cercueil au caveau.

Une longue procession s'en suivit.
Le Premier Archidiacre ouvrait la marche, tenant son livre de prières, tandis que le cercueil était porté par les proches.

Arrivés au cimetière familial, la terre avait été déplacée par le fossoyeur.
Uriel s'avança :


Nous allons maintenant confier à la terre le corps de notre frère Mun ains que de notre frère Flavien dans ce lieu où reposent déjà les défunts de leur famille.
Le moment est venu de lui dire "à Dieu".
C'est un moment de tristesse, mais il faut que l'espérance reste forte en nous ; car nous espérons les revoir quand Dieu nous réunira, dans la joie de Son Royaume.
Recueillons-nous en pensant à tout ce que nous avons vécu avec Mun, avec Flavien, à ce qu'il sont pour nous, à ce qu'il sont pour Dieu.


(silence pendant la descente du cercueil)

Ensuite il aspergea chaque cercueil d'eau bénite et dit :

"Cette eau, issue des fonds baptismaux,
nous rappelle que Dieu a fait de toi son enfant.
Qu'Il te reçoive aujourd'hui dans sa Paix !"


"Cette eau, issue des fonds baptismaux,
nous rappelle que Dieu a fait de toi son enfant.
Qu'Il te reçoive aujourd'hui dans sa Paix !"


Uriel se recula, laissant les amis, la famille, les proches faire un dernier "à Dieu" à leurs parents et amis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Vassal
Vassal
avatar

Nombre de messages : 273
Localisation : Toul et Nancy
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Sam 5 Nov - 9:57

Constance n'avait jamais mis les pieds à Vittel et en ce 24 octobre 1459 elle le faisait pour le double enterrement de Mun et Flavien Von Frayner. Au fond d'elle elle espérait qu'elle y reviendrait pour des occasions plus heureuses. Il fallait tirer des enseignements de la disparition de son ami Flavien : la vie était semée d'imprévus et il ne fallait pas toujours remettre à plus tard, il fallait prendre le temps de profiter de la vie.

C'est donc silencieusement qu'elle entrant dans l'enceinte du domaine, elle était dans la longue procession à la suite des cercueils. Elle ne prit pas le temps de regarder les alentours, elle n'avait pas le coeur à satisfaire sa curiosité naturelle.


[Au Cimetière]

Les yeux fixés sur les cercueils elle écoutait les paroles d'Uriel. Le moment de dire à Dieu était venu, il y avait encore une occasion de prendre la parole. Constance releva la tête, elle regarda à droite et à gauche puis se retourna. Elle ne savait pas si quelqu'un prendrait la parole. Elle ne savait pas si Jade aurait la force de prendre à nouveau la parole. En tout cas elle avait laissé son esprit divaguer en suivant le cortège et elle ne souhaitait pas rester silencieuse. Elle s'avança au côté d'Uriel.

Uriel... tout à l'heure je n'ai pas osé... mais je ne peux pas laisser Flavien partir ainsi...

Rassurez vous ce ne sera pas très long...

Je ne parlerai pas de Mun Von Frayner, je suis arrivée bien trop tard en Lorraine pour pouvoir le faire...


Petite hésitation avant de poursuivre, en regardant le sol.


Je vais tenter de rendre un petit hommage à Flavien.
La première fois que je l'ai vu je me suis dit "Encore un VON FRAYNER, pour eux tout est facile... la famille est là."
J'ai été surprise quand il m'a proposé une place et une bonne position sur une liste ducale.
Cet homme a su me montrer qu'il faisait confiance en dehors de sa famille. J'ai alors découvert un savant mélange de rigueur et d'humour.


Constance leva la tête pour regarder un peu les personnes présentes mais personne en particulier.

Vous connaissez beaucoup de Lorrains ou d'hommes tout simplement qui auraient pu monter un parti portant le nom de NUL?
...
La politique fait parfois naître des amitiés et en cela je le remercie. Merci à lui qui m'a aperçue dans la foule lorraine et qui m'a tendu la main.


La voix de Constance commençait à trembler. Dans sa tête elle pensa "Sans lui je ne serai peut-être plus en Lorraine, certains vont peut-être en vouloir à Flavien." Elle n'était plus capable de continuer et encore moi avec une touche d'humour.
Elle tourna la tête vers Jade puis se pencha sur le cercueil de Flavien. Elle prit de l'eau bénite pour le signer.


A Dieu Flavien, puisses-tu veiller sur ta famille et sur la Lorraine auprès du Très-Haut.

Les larmes coulaient le long de ses joues, elle se dirigea vers Jade et posa sa main sur son épaule. Elle était incapable de parler mais les mots étaient inutiles. Jade savait qu'elle compatissait à sa douleur et qu'elle serait là si elle voulait du soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-didine.forumperso.com/
Lara_von_dumb

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Sam 5 Nov - 13:24

Si elle avait rencontré les défunts ce n’avait surement été que par hasard à la hérauderie, de par ces détours imprévus que la vie vous fait prendre, qui vous voient échanger un regard, une politesse, quelques informations, et déjà l’entrevue est terminée, déjà on oublie qu’elle a eu lieu, déjà on oublie qu’on a jamais rencontré cette personne, c’était le triste sort des hommes que de voir leurs existences se frôler puis se détourner les unes des autres. Combien de personnes rencontrait-on dans une vie, pour finir pourtant seul dans un trou, que l’on ai vécu avec une foule autour de soi, ou comme un ermite.

Ainsi c’était encore un enterrement où elle se trouvait sans réellement y avoir sa place, elle ne les connaissait pas, aucun lien de sang ne les unissait, seulement un petit anneau à la main de sa cousine… Elle n’avait jamais fait ce qu’on attendait d’elle, tel par exemple aller aux cérémonies seulement parce que cela concernait un membre de sa famille. Mais cette fois, sa conscience l’y avait obligée. Elle n’était pas la pour le défunt. Celui-ci avait le beau rôle, il avait souffert brièvement et il gagnait le paradis solaire, le bonheur éternel… Non le pire rôle n’était pas celui du défunt, bien qu’il soit effrayant d’imaginer sa propre mort. Le pire était toujours celui des vivants, et cela se voyait plus encore à mesure que l’on avançait en âge, ces vieillards qui avaient vu mourir tous leurs amis, toute leur proche famille, qui pleuraient le vide laissé par leur absence… Certes Jade était jeune, elle n’était pas rendue au point où son dernier point d’attache sur terre s’en allait, mais elle n’avait pas épousé son mari par obligation, et si l’amour semblait une idée folle pour la jeune femme, elle n’en éprouvait pas moins beaucoup de peine pour sa marraine à l’idée de l’étendue de la perte qu’elle venait de subir.

Elle était mal à l’aise, silencieuse, car elle n’avait rien à dire qui put fournir un bel hommage, ou un soutient valable, mais elle était présente, tout comme sa cousine avait été présente lorsqu’elle avait eu besoin d’elle pour son baptême, ou lors de leur mandat ducal en simultané. Ainsi elle suivit le cortège, et s’arrêta avec eux près de cette dernière demeure, offrant à ce moment solennel, la seule chose qu’humble personne elle était en mesure de fournir, une attention parfaite à cette instant, aux personnes présentes, faisant taire l’ensemble des pensées parasites et égocentriques qui hantait le cerveau de tout un chacun en permanence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Mère du Duc
Mère du Duc
avatar

Nombre de messages : 1653
Age : 25
Localisation : Au lit
Emploi/loisirs : À la retraite
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Sam 5 Nov - 19:02

Soutenue par son frère, Maximilien dans les bras de sa mère, Jade ne réalisa que peu le chemin parcouru depuis la Cathédrale. Perdue dans ses pensées, accablée, la jeune femme voyait le visage de son bien-aimé aussi clairement que s'il s'agissait de quelques instants. Elle revoyait sa main délicatement posée sur le visage de Flavien, caressant sa joue alors qu'il l'avait laissée dormir plus longtemps ce matin-là et qu'elle se réveillait en voyant ce visage qu'elle aimait et le regard de son époux amoureusement posé sur elle. Pourquoi le drame les avaient-ils frappé en ce tragique jour qui s'annonçait si bien ? Pourquoi le destin avait-il détruit son univers ?

La Duchesse réalisa qu'ils allaient passer sous le petit arc de triomphe, ses pas s'arrêtèrent involontairement, elle ne voulait pas voir cela, elle devait être là, la raison affrontait son coeur et ses peurs, prenant le dessus, se remettant à marcher mais s'appuyant encore plus sur Gregor, l'autre main sur son ventre. Ils entrèrent en la Chapelle pour une bénédiction, donnant un léger répis à la Sparte qui tenait à peine sur ses jambes puis se dirigèrent vers le cimetière. L'épreuve ultime débutait pour Jade qui ne se sentait pas encore prête à dire À Dieu même si elle savait qu'elle le devrait...

Pourtant la descente des cercueils débutaient et la douleur se fit atroce, vrillant ses entrailles en un noeud, la Sparte s'accrocha à son frère pour ne pas défaillir. Uriel bénissait les cercueils et la Jade regarda son fils qui ne comprenait rien de ce qui se déroulait sous ses yeux. Il ressemblait tant à Flavien... elle avait l'impression de revoir ce même regard curieux et ouvert sur le monde. Pour lui et pour ce bébé à venir, ultime cadeau de Flavien, elle serait forte, elle serait là pour eux, leur apprenant qui était leur père, pour que à jamais sa mémoire vive.

Au cortège s'était greffée de nouveaux venus, remarquant Constance à la sortie de la Cathédrale et qui venait témoigner de son amitié, posant la main sur son épaule après son discours, Jade incapable d'ajouter un mot, ne fit que mettre sa main sur la sienne en signe de reconnaissance alors que les larmes roulaient à nouveau sur ses joues. Elle remarqua aussi sa cousine Lara qui avait fait le voyage depuis la Franche-Comté, lui adressa un regard reconnaissant pour sa présence. La présence des proches lui apportait un réconfort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edouard De Sparte

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 17/09/2011

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Lun 7 Nov - 10:55

Edouard, arrivé depuis peu a Vittel , n'avait pu assister a la messe en la cathedrale. Il aurait bien voulu etre la pour sa Cousine, mais il savait qu'elle serait soutenue par sa famille. Il pourrait par la suite reprendre ce petit role de protecteur envers Jade. Ca jour de deuil etait aussi un jour de reflexion. Comment la vie peut-etre changer a ce point? Pourquoi le bonheur de deux personnes ne peut-il durer? pourquoi perd t-on ceux que l'on aime. Pour le Sparte, récemment endeuillé de part la disparition de son père, tout restait flou, la vie, son sens.. la mort.

Le cortège finit par arriver. Sa pauvre Cousine prete a defaillir,heureusement soutenue par son frère. Tous silencieux. Edouard n'avait pu rencontrer l'epoux de Jade, mais il etait certain qu'il l'aurait apprecié. Il avait entendu tellement de choses sur cet homme d'honneur .. Il s'avanca près d'elle, restant discretement derrière pour ne point troubler le reste de la ceremonie. Juste etre la pour elle et sa famille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégor

avatar

Nombre de messages : 141
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Lun 7 Nov - 12:49

Depuis la Cathédrale de Nancy, Grégor était présent aux côtés de sa soeur. Il était à sa droite, la soutenant dans cette dure épreuve, tant moralement que physiquement. Le moment le plus dur, très certainement, allait arriver. Il fallait mettre les corps en terre, et cela allait se dérouler à Vittel. Première fois qu'il y mettrait les pieds, et dans une pareille occasion, ce n'était certainement pas la meilleure.

Placé à la tête du cortège funéraire, juste derrière l'Homme d’Église, Uriel, qu'il avait appris un peu à connaître, Grégor soutenait sa soeur par le bras. S'il n'était pas là, très certainement, elle ne tiendrait pas debout. Et ce n'était pas parce qu'elle avait son fils dans les bras, non, par le chagrin qui l'envahissait. De peu derrière marchait leur mère, Katarina. Elle avait tenu à assister à la cérémonie lorsque Grégor le lui avait demandé, par pigeon, si le voyage en Lorraine l'intéressait. Grégor s'en voulait toujours de n'être pas venu plus tôt, mais qu'en pareille circonstance. Tout le cortège marchait lentement, solennellement. Grégor pensait à de nombreuses choses, à Constance qu'il cherchait parfois de vue, voir si elle viendrait aussi. Il devra lui parler, c'était important.

Arrivé au cimetière, le cortège mené par Uriel s'arrêta près des deux trous prévus pour recevoir les cercueils des deux Aigles. L'endroit était bien choisi, certainement qu'eux-deux voulaient reposer au sein de leurs terres. Jade allait devoir être forte maintenant, mais Grégor était là. Surpris, Grégor put apercevoir Constance sortir du cortège pour s'avancer devant les deux cercueils. Là, elle fit un beau discours poignant, court mais très certainement vrai, du moins cela coïncidait avec ce que Grégor avait pu entendre de ces deux Von Frayner. Puis cette dernière vint vers les deux frères Sparte, et adressa un signe de compassion à Jade. Grégor vit que Jade ne répondit rien, laissa un flot de larmes l'envahir. Il adressa un léger "Merci" à Constance, Jade très certainement appréciait le discours.

Enfin, le Premier Archidiacre récita la bénédiction pour les deux corps qui descendraient en terre dans peu de temps. Puis, Uriel invita les fossoyeurs à faire descendre les cercueils en terre, en silence. Il reprit ensuite la parole, aspergeant d'eau bénite la descente, longue et lente. Jade manqua de s'écouler physiquement, à ce moment là elle se raccrocha de plus ferme à son frère. Grégor prit sa soeur et son neveu dans ses bras, les enlaçant tous les deux. Il se voulait protecteur, le moment était certainement le plus pénible pour sa grande soeur.

Au passage, Grégor avait remarqué deux personnes qu'il connaissait. Sa cousine, Lara qui avait tenue à faire le déplacement pour les funérailles, et son jeune cousin, Édouard, qui ne connaissait que trop peu. Cela faisait plaisir à voir, une famille solidaire, unie. Très certainement qu'il y avait d'autres membres, mais Grégor ne les voyait pas, cachés par la foule si nombreuse, maintenant encerclant les deux trous où allaient reposer le père et le fils. Il regarda Lara et Edouard, et inclina légèrement la tête dans leur direction.

Les cercueils étaient maintenant au fond, leur dernière demeure. Alors Grégor prononça les deux mots demandés par le Premier Archidiacre. Peu audible, il marmona un "A Dieu" respectueux de ces deux hommes, deux Grands de Lorraine et de l'Empire. Personne ne devrait les oublier, jamais ! Il regarda sa soeur, ses larmes, sa tristesse. Il la serra un peu plus, la retenant chaque fois plus, la sentant faiblir à chaque minute passée dans le cimetière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Mar 8 Nov - 1:31

C'est au bras de son frère et vêtue de sa tenue de deuil que la plus ronde des Sparte Ebréchée arriva à Vittel.

Elle n'avait pas connu Mun Von Frayer mais avait côtoyé Flavien.

Beaucoup de monde était présent et la Petite Fiole eu du mal à entrainer son jumeau pour approcher Jade.
Aucun mot n'avait besoin d'être dit, juste un signe de tête une pression de la main sur le bras.

La brune reprit sa place au milieu de la foule, s'accrochant soudain plus fermement au bras de Beren quand ses yeux se posèrent sur les deux trous au fond desquels reposaient désormais le père et le fils von Frayner.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisandru Michiel

avatar

Nombre de messages : 464
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 11/10/2011

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Mar 8 Nov - 9:08

*Oh misère, le pire est à venir*
Il suivit le cortège au fond, presque invisible, serrant son manteau vu le froid qui arrivait. La mise en terre, c'était le pire. Poussière tu redeviendra poussière. L'âme gagnant le paradis solaire auprès du Très Haut, le corps retournant à la terre qu'il a créer.

[Au Cimetière]

On procéda à la mise en terre, il resta derrière en fixant l'horizon, trop figé pour voir les cercueil descendre dans les profondeurs de la terre. Mais qu'il haïssait ses enterrements maudit, qu'il haïssait la mort. Pourquoi ne pouvait elle pas prendre les gens après une bonne vie bien remplie, à l'âge de la sagesse où tout ses enfants avaient grandit. Non, non, elle frappait à tout va, elle laissait des enfants sans parents, des futurs nourrissons sans père, une famille dans le doute. Qu'est ce qu'on ne donnerait pas pour retrouver ceux qu'on aime? toute la famille de spart, Von Frayner était là, presque. A vrai, dire il s'y retrouvait juste un peu dans leur généalogie mais il savait que çà ferait du bien à Jade. C'était dans les moments difficiles dont ceux ci qui étaient les plus dur qu'on savait sur qui compter.

En retrait, ses yeux se perdaient un peu dans ce qui se passaient, le vent lui piquait les joues, son empathie prenait encore une nouvel fois le dessus sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://acoma.1fr1.net/
Jade
Mère du Duc
Mère du Duc
avatar

Nombre de messages : 1653
Age : 25
Localisation : Au lit
Emploi/loisirs : À la retraite
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Lun 14 Nov - 5:29

Le brouillard qui habitait son esprit venait et se dissipait par vagues successives laissant la jeune femme aux affres de la douleur du deuil. En se réfugiant dans les bras de son frère, elle avait vu Edouard, Idril et son frère Beren, Lisandru... tant de témoignages de sympathie pour les défunts qui s'ajoutaient. Jade ne pouvait s'empêcher de déplorer l'absence de sa belle-mère, sa belle-soeur et de la famille Von Frayner... à moins bien sûr que sa vue brouillée de larmes ne l'ait abusée. Elle tenta d'oublier ce fait pour retrouver la force de dire adieu...

Elle fit signe à sa fidèle servante de Rothrude qui arriva avec un coffret contenant de la lavande... comment elle avait pu se procurer les fleurs en ce temps de l'année relevait du mystère et seule la Sparte aurait pu le dire mais là n'était point le but. Elle prit donc délicatement les gerbes et en posa une sur la tombe de son beau-père, restant un instant près pour une ultime prière. Puis se dirigea vers le cercueil de Flavien, s'agenouilla tout près pour déposer la lavande. Souvenirs de leur première fréquentation où ils se baladaient dans les jardins de Sochaux, se cachant comme des gamins pour manger de la pâte de coing au milieu des gerbes de lavande. Souvenirs heureux d'un temps où elle était gaie, joyeuse, où l'avenir s'ouvrait devant elle ! Il était temps de dire adieu à Flavien mais Jade prenait son temps, pas volontairement mais elle n'arrivait pas à faire le geste, à dire les mots, refusant la séparation définitive de l'homme qu'elle aimait. Puis faiblement, les paroles furent dites, étranglées dans sa gorge


À Dieu Flavien...

Elle resta là agenouillée près du cercueil, incapable de bouger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princess Séwen

avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Chef de Port de Marseille et Vice Amirale de Provence, Dame de Champigneulles
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Mer 16 Nov - 9:52

Après le mariage et son anoblissement, Princess et son époux se rendirent près de leur amie Jade,
pour être avec elle en ces moments tant pénibles.

La nouvelle Dame de Champigneulles était au côté d'Apollon, lui tenant le bras..
elle se sentait peinée pour son amie, et elle dit à son Doux à mi-voix:

Une vie s'en va et une autre arrive, c'est le cadeau que le très haut nous offre...
mais cela n'ôte pas la douleur de la perte d'un être cher.
Je sais que moi je mourrais si il m'arrive la même chose, je ne supporterais pas de te perdre...


Elle le regarda sérieusement, et esquissa un sourie, puis elle appuya sa tête sur l'épaule de son tendre mari et se recueilli en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
apollon29

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 19/10/2011

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Mer 16 Nov - 10:14

Apollon accompagné de sa bien aimée, allèrent rendre un dernier hommage à Flavien ...l'époux de Jade, malheureusement décédé. Il savait que Jade l'aimais et que c'était un moment difficile pour elle, il espérait, que leurs soutient en ses jours pénibles l’aiderait...

Quand sa douce lui parla à voix basse, il lui répondit tout aussi doucement :

"Oui tu as raison çà doit être pénible pour Jade, et en ce qui me concerne je n’ai pas l’intention de rejoindre le très haut, mais je sais que je ne pourrais pas vivre sans toi c’est sur."

Puis il lui prit la main et la serra fortement et baissa la tête pour se recueillir lui aussi…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Mère du Duc
Mère du Duc
avatar

Nombre de messages : 1653
Age : 25
Localisation : Au lit
Emploi/loisirs : À la retraite
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    Mer 30 Nov - 3:10

Combien de temps fut-elle là, prostrée devant la tombe ? Il lui semblait une éternité, que le temps s'était arrêté, que le vent avait retenu son souffle pour ne pas interrompre les adieux de la jeune femme. Mais chaque chose venait à point et à un moment, elle sentit une lumière, une éclaircie se dessinait à l'horizon, chassant les nuages pour un bref passage. La Sparte y vit le signe des bien aimés disparus qui rejoignaient le paradis solaire mais surtout un signe d'espoir. Avec difficulté elle se releva, le bébé se faisait lourd. Elle se dirigea vers sa famille et prit son fils dans les bras. Sa voix, lointaine et faible, entonna

Au-dessus de tout
Par delà les monts et rivières
Il prend son envol

À l'intérieur de nous
Comme une flamme entière
Il est notre symbole

Sans contrainte surtout
Splendeur que tous envièrent
Du paradis, il nous survole

Volez, volez nos Aigles bien-aimés !
Volez haut ! Volez fièrement !
Guidez nous ! Protégez-nous !


Elle se tut puis se retourna vers la famille, les amis et les proches pour les remercier de s'être déplacés, remarquant qu'aucun von Frayner n'était présent pour honorer la mémoire des leurs. Jade regarda son fils, l'héritier de Vittel, l'Aiglon et lui donna un baiser sur le front.

Rentrons mes amis, réconfortons nous de notre peine...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner    

Revenir en haut Aller en bas
 
Enterrement de Mun et Flavien Von Frayner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande de baptême pour les von Frayner
» [Baronnie] Fontoy - Tristan de Navarre von Frayner
» Enterrement de Messire Siryann
» Enterrement...
» [Vicomté] Baudricourt - Charlemagne von Frayner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Vittel :: Domaine du Duché de Vittel :: Château de Vittel :: Extérieur du Château :: Dépendances :: En souvenir de nos bien-aimés disparus-
Sauter vers: